Etude Médiaprism sur l’intérêt du RERS pour les salariés

Principaux enseignements
 
L’ensemble des actifs a le sentiment d’être bien formé. Il n’empêche que la formation professionnelle constitue selon les répondants l’un des principaux domaines sur lesquels les entreprises doivent concentrer leurs efforts.
Si dans la majorité des cas, les répondants ayant déjà suivi une formation en sont satisfaits, des axes d’amélioration émergent au sein des insatisfaits : manque de profondeur, de suivi, formation trop succincte, pas adaptée.
Dans ce contexte (et après présentation du concept), le RERS séduit, essentiellement grâce à son caractère participatif et valorisant. Ce qui plait également aux répondants : la possibilité de développer de nouvelles compétences, qui va de pair avec leurs envies professionnelles.
Les craintes à l’égard du RERS restent superficielles. La principale d’entre elles porte sur l’aspect « qualité ». C’est sur elle qu’il va falloir communiquer et tenter de rassurer.
Cela peut passer par des témoignages : les personnes ayant déjà bénéficié du RERS en on en effet un avis très positif : impact sur l’implication des salariés, sur l’échange de savoirs, la solidarité, la motivation…
Enfin, le RERS est perçu comme un projet déclinable, catalyseur d’opinion positive pour les entreprises. Développer le RERS au sein de sa structure, c’est capitaliser sur son image et sur le « meilleur-être » de ses salariés.
Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s